Comment améliorer la viewability de vos campagnes en ciblant des utilisateurs sensibles à la publicité

 



// Par Aditya Padhye
 

Depuis plusieurs années, les professionnels du marketing accordent une importance croissante à la viewability de la publicité comme mesure clé du succès de leurs campagnes numériques. Après tout, s’assurer que vos annonces en ligne sont vues par votre public cible est une priorité. 

 

De façon générale, la visibilité de la publicité sur les mobiles ou le web a été initialement définie en 2010 par l’Interactive Advertising Bureau (IAB) et le Media Rating Council (MRC) comme un moyen de mesurer les performances et la rentabilité des annonces numériques. 

 

En règle générale, les publicités qui s’affichent sur les mobiles ou le web sont comptabilisées comme des publications visibles dès lors que 50 % de leur surface a été vue pendant au moins une seconde, tandis que les vidéos sont considérées comme vues dès lors que la moitié a été visionnée pendant un minimum de deux secondes consécutives. 

 

La visibilité des publicités augmente à un rythme constant 

 

Dans le monde de la pub, il est généralement admis qu’en boostant la viewability des publicités, celles-ci ont de meilleures chances d’être vues. Cela paraît logique : après tout, si un utilisateur ne peut pas voir votre pub, l’impact de celle-ci sera nul. 

 

Depuis 2014, lorsque Google a ébranlé le monde de la publicité numérique en affirmant que plus de la moitié (56,1 %) des annonces en ligne n’atteignaient jamais le public ciblé, l’optimisation de la visibilité a permis de régulièrement faire augmenter le nombre de pubs en ligne vues par les internautes. À tel point qu’à la fin de l’année dernière, pour la toute première fois, le taux de visibilité de la publicité sur les ordinateurs de bureau au Royaume-Uni a franchi la barre des 70 %. 

 

Améliorer la viewability de vos campagnes 

 

Par le passé, les publicitaires qui cherchaient à optimiser la viewability de leurs annonces se contentaient principalement d’injecter des millions de dollars dans des contenus « Above-the-fold » et dans les tests A/B, pour mesurer l’impact global de la position, la taille et la mise en page des publicités. 

 

Aujourd’hui toutefois, l’attention est principalement portée sur la mesure du taux de visibilité, ce qui explique le gain de popularité de plusieurs outils de vérification tiers, tels que DoubleVerify, IAS et MOAT. Ces plateformes sont conçues offrent aux publicitaires la transparence nécessaire pour valider les données de diffusion. 

 

C’est pourquoi, au cours des dernières années, un nombre croissant d’acheteurs de campagnes a consacré des sommes grandissantes pour optimiser le taux de visibilité via ces outils de vérification tiers. 

 

Pourquoi chercher à améliorer la viewability si les utilisateurs se désintéressent de la publicité ?
 

Pourtant, encore trop peu de personnes dans le monde de la publicité numérique se posent la question fondamentale suivante : Pourquoi chercher à augmenter la viewability si les utilisateurs sont insensibles à la publicité ? 

 

Alors que des millions de dollars sont gaspillés chaque année dans l’espace publicitaire numérique, en raison des taxes sur l’ad-tech, de la fraude publicitaire et plus encore, il semble incompréhensible que les professionnels du marketing dépensent encore des millions dans l’espoir de booster la viewability auprès d’utilisateurs insensibles à la publicité. Au contraire, ne serait-il pas plus logique que les publicitaires tentent de proposer du contenu visible aux internautes « ouverts à la publicité» ?

 

Le désintérêt face à la publicité est une affliction bien commune parmi les internautes standard (par « standard », nous entendons ceux qui n’utilisent pas de logiciels de blocage ou de filtrage des publicités). Après des années de bombardement publicitaire, leurs yeux sont entraînés à ignorer les éléments de la page qu’ils perçoivent comme des annonces. Alors, que peut faire un publicitaire ? Nous recommandons la mise en place d’une norme de la Publicité Acceptable, à l’instar de plus de 200 millions de personnes qui l’utilisent dans le monde. 

 

Proposer du contenu visible aux utilisateurs sensibles à la publicité

 

L’ audience exposée à la Publicité Acceptable est plus sensible aux publicités et a choisi d’exercer un certain contrôle sur celles qui lui sont proposées. 

 

Pour cette raison, nous lançons un appel aux publicitaires qui consacrent des budgets faramineux pour booster la viewability de la publicité et les encourageons à examiner de meilleurs moyens de partager leurs contenus visibles avec un public sensible aux publicités. 

 

Alors que les dépenses publicitaires numériques devraient atteindre les 332,84 milliards de dollars au plan mondial en 2020 (soit, pour la première fois, plus de la moitié [52 %] de l’ensemble des dépenses publicitaires), choisir d’investir dans le lancement de publicités « visibles » encore plus grandes et intrusives auprès d’un public devenu insensible aux publicités semble contre productif. Au contraire, les professionnels du marketing  devraient reconnaître la valeur réelle qu’offrent les systèmes de filtrage. 

Acceptable Ads

La Publicité Acceptable offre aux éditeurs une opportunité de monétisation qui respecte le choix et l’expérience de leurs utilisateurs.
Découvrir le programme Publicité Acceptable.

Pour en savoir plus, veuillez contacter :

Claire Schmitt

Publisher Consultant

c.schmitt@eyeo.com